"Je n’arrive plus à blogger depuis quelques jours mais cela a-t’il de l’importance ? La blogosphère est un immense lieu de solitudes qui crée l’illusion de la rencontre. Chacun est confronté à son mur et l’habille comme il peut. On arrive parfois à le contourner, jamais à le franchir.
Quand on n’alimente plus son blog on lit ceux des autres pour y mesurer parfois du génie, le plus souvent du vide, rarement du dialogue. Il serait intéressant de mesurer le taux de suicide chez les adeptes du blog. Est-ce que l’exercice narcissique et prétentieux de croire qu’on intéresse les autres prémunit du désespoir ?
Et pourtant on continue. L’idée qu’on peut avoir des responsabilités dans ce monde nous empêche de rejoindre nos ancêtres plus vite que la nature ou le destin ne l’a prévu. Le blog est une thérapie…jusqu’à quand ?"

http://blues.blog.lemonde.fr/2006/05/